YOURCENAR (Marguerite)

Mémoires d'Hadrien

Paris, Plon, 1951

20,1 x 14,2 cm, broché, couverture imprimée, 4 ff. n. ch. (justification, faux-titre, titre, citation), 319 pp., 2 ff. n. ch., étui et chemise en demi-maroquin vert de Devauchelle

Edition originale sur papier d'édition (après 35 ex. sur pur fil et 115 ex. num. sur alfa).

Précieux envoi autographe signé de Marguerite Yourcenar à l'auteure d'Histoire d'O : "à Dominique Aury / hommage de l'auteur, / [Mémoires d'Hadrien] / le lettré, le voyageur, / le prince / Marguerite Yourcenar".

Exemplaire broché en bel état, la fine couverture bien conservée malgré une marque de pli angulaire au second plat.

Exemplaire désirable liant deux très grandes figures des lettres françaises du XXe siècle.

Compagne clandestine de Jean Paulhan, Dominique Aury fut un quart de siècle durant l'adjointe de la direction de la seconde NRF au moment où Gaston Gallimard réussit à convaincre Marguerite Yourcenar de rejoindre définitivement les auteurs de la maison de la rue Sébastien Bottin, peu après la tentative échouée d'édition des Mémoires d'Hadrien que Yourcenar préféra donner à Plon.

Dans une lettre adressée à Gaston et Claude Gallimard le 3 mai 1968, Yourcenar confiera son enthousiasme à propos du prière d'insérer de L'Oeuvre au noir rédigé par Dominique Aury : "J'ai lu avec émerveillement (le mot n'est pas trop fort) le texte de présentation de Dominique Aury que vous m'avez communiqué hier. On n'est pas plus clair, plus direct, plus simple dans l'énoncé de ce qu'il y a à dire sur un livre, de cette grande simplicité qui sait que les choses sont complexes et n'ont pas besoin qu'on les entortille".

Dominique Aury donna également une critique de Souvenirs Pieux publiée dans le n°259 de la NRF en juillet 1974 qui suscita l'enthousiasme de Marguerite Yourcenar. Cette dernière confiera, à Jeanne Carayon, correctrice chez Gallimard et amie intime, qu'elle trouvait cette critique "belle comme un poème" (Lettre à Jeanne Carayon du 14 août 1974).

Enfin Dominique Aury signera la préface de l'édition en un volume du Labyrinthe du Monde (Gallimard, coll. "Biblos", 1990) regroupant Souvenirs pieux, Archives du Nord et Quoi ? l'éternité.

Cette préface se termine ainsi : "Marguerite Yourcenar est un moraliste qui ne fait la morale à personne, que la beauté, le courage et la modestie bouleversent, et qui pour le reste, si atroce que soit le spectacle, refuse de fermer les yeux. Songez-y bien, la lucidité est contagieuse, le courage aussi. Si vous lisez vous voudrez relire, on ne s'en lasse jamais. Et vous aussi vous verrez clair."

4 500 €