L’AVIS DU LIBRAIRE

 

Sept poèmes de Michel Houellebecq en édition originale, exemplaire en grand papier, avec sérigraphie, numéroté et signé par l'auteur et l'artiste.

HOUELLEBECQ (Michel) & WIAME (Sarah)

La Peau

Paris, Sarah Wiame, 1995

32,2 x 24 cm à l'italienne, en feuilles, couverture à rabats rouge brique titrée en argent, non paginé [2 doubles feuillets imprimés et 16 ff. volants d'illustrations et fac-simile autographiques, sérigraphie de 23,8 x 17,9 cm]

Édition originale illustrée de reproduction de collages de fragments de gravures et estampes de Sarah Wiame.

Les 7 poèmes de Michel Houellebecq, édités en fac-similé autographique, et l'introduction paraissent ici pour la première fois.

Un des 20 ex. numérotés, signés par l'écrivain et l'artiste, numérotés de 1 à 20, les seuls accompagnés d'une sérigraphie originale en couleurs signée de Sarah Wiame, utilisée dans l'oeuvre.

En 1992, Michel Houellebecq reçoit le prix Tristan Tzara pour La Poursuite du bonheur, recueil de poèmes paru en 1991 aux éditions de La Différence. Il rencontre alors Sarah Wiame, artiste qui travaille alors sur les visages et les masques, par l'intermédiaire d'André Darle. Ils envisagent alors d'élaborer une oeuvre mêlant poésie et illustration composée de collages de gravures déchirées. Sarah Wiame remet à Michel Houellebecq une gravure de masque. L'écrivain compose alors sept poèmes. De cette collaboration naîtra une oeuvre le 1er mai 1993. Deux ans plus tard, un an après la parution d'Extension du Domaine de la lutte, cette oeuvre est éditée en fac-simile autographique.

Le tirage de tête de cet ouvrage comporte 10 exemplaires (numérotés de I à X) contenant la gravure de masque évoquée ci-dessus et 20 exemplaires (numérotés de 1 à 20) contenant une sérigraphie en couleurs également utilisée pour l'élaboration de l'oeuvre.

Quatre poèmes paraissant ici furent repris ensuite dans Le Sens du Combat (Flammarion, 1996), un autre dans Renaissance (Flammarion, 1999).

450 €