ÉLUARD (Paul)

Poésie et vérité 1942

Neuchâtel, Edition de la Baconnière, Collection des Cahiers du Rhône, 1943

In-12 (19,3 x 14,5 cm), broché, couv. imprimé, 108 pp., 1 f. n. ch.

Seconde édition augmentée, en partie orginale.

L'un des 12 premiers ex. num. imprimés sur vélin du Marais (le nôtre portant le n° III).

Important envoi autographe de Paul Eluard à son éditeur : " à Albert Béguin avec ma gratitude et mon admiration, Paul Eluard. Genève 20.VI.45"

Les poèmes de la seconde partie, "N", "Façons de parler, façons de voir", "Hasards noirs des voyages", "Rêves", "La Tête inerte" et le premier poèmes en fac-similé autographe "L'Ane"ne figuraient pas dans l'édition de 1942 à la Main à plume.

Albert Béguin, né le 17 juillet 1901 à La Chaux-de-Fonds, Suisse, mort le 3 mai 1957 à Rome, est un écrivain, critique et éditeur suisse. Il s'intéresse à la montée du nazisme et dénonce le rôle des universitaires, les camps de travail et la persécution contre les juifs. En 1934, Il obtient un poste d'enseignant au collège Jean-Calvin et, en 1937, soutient sa thèse de doctorat à l'Université de Genève : Le rêve chez les romantiques allemands et dans la poésie française moderne. De 1937 à 1946, il occupe la chaire de littérature française à l'Université de Bâle.

Dès 1942, Albert Béguin crée et dirige les Cahiers du Rhône (la Baconnière). Il réussit ainsi, en publiant des œuvres de Charles Péguy, Louis Aragon, Paul Eluard Pierre Emmanuel, Loys Masson, Pierre Jean Jouve, Guy Lévis Mano, Jean Cayrol ou Jules Supervielle, à soutenir, pendant la guerre, la lutte des écrivains français pour les valeurs de la France au cœur de l'Europe menacée. Il collabore à d'autres publications suisses résistantes, comme la collection Le Cri de la France (Librairie de l’Université de Fribourg) où il publie sa célèbre traduction de La Quête du Graal.

En 1946, il retourne à Paris. À la mort d'Emmanuel Mounier en 1950, il occupe jusqu'à sa mort la direction de la revue Esprit

3 000 €