Agrandir

OLIVIER (Paul)

Cent poètes lyriques précieux ou burlesques du XVIIème siècle avec, en guise de préface, un poème de Jean Richepin

Paris, G. Havard Fils Editeur, 1898

In-12, demi-maroquin à coins framboise, dos à nerfs, tête dorée, couvertures conservées (lég. poussiéreuses), XIX pp., 580 pp.

Edition originale de cette anthologie de la poésie baroque, burlesque et licencieuse du XVIIème siècle.

L'un des 20 ex. imprimés sur Hollande, seul grand papier.

Exemplaire de choix, portant le n°1, enrichi d'un très bel envoi : "Au Petit, oserai-je offrir ce timide exemplaire qui en dépit de ses airs de gala, est mille fois indigne encore de la caresse précieuse de ses yeux de rêve et de ses doigts de fleur. Paul Olivier".

Corrections manuscrites aux pages 5, 11, 30, 55, 85, 117 et 129.

Poème de Jean Richepin intitulé "La Bibliothèque" en guise de préface suivi d'un avant-propos de l'auteur.

Chaque poète cité bénéficie d'une petite notice biographique. Le volume se clôt par une bibliographie des principaux ouvrages de chacun des poètes ici rassemblés.

On y trouve des poèmes d'Aggripa d'Aubigné, Cyrano de Bergerac, Paul Scarron, Tristan L'Hermitte, Honoré d'Urfé, Théophile de Viau mais aussi d'autres poètes moins connus mais néanmoins admirables, dont l'oeuvre, peu rééditée, est la plupart du temps introuvable. Pour n'en citer qu'un on s'arrêtera sur le cas de Pierre de Marbeuf qui figure au panthéon de Jean-Claude Carrière.

750 €