Agrandir

[VICAIRE (Gabriel) & BEAUCLAIR (Henri)] FLOUPETTE (Adoré)

Les Déliquescences

Poèmes décadents d'Adoré Floupette avec sa vie par Marius Tapora

Byzance (Paris), Lion Vanné (Léon Vanier), 1885

16,7 x 11,2 cm, demi-maroquin noir à coins, dos à nerfs orné de caissons dorés à la grotesque, tête dorée, non rogné, couvertures bleues conservées (rel. signée Huser), ex-libris et 4 lettres autographes montés sur onglet, 77 pp., 1 f. n. ch. (table)

Deuxième édition dite Vanier, achevée d'imprimer le 20 juin 1885 sur vélin crème léger "pour Léon Vanier". Elle est augmentée d'une longue et coruscante préface sur la vie du bien nommé Floupette et son initiation poétique à la littérature décadente par son ami Marius Tapora, pharmacien de 2ème classe, i.e. Gabriel Vicaire comme l'a démontré N. Richard.

Envoi autographe signé à l'encre sur le faux-titre : "A Catulle Mendès, hommage respectueux de Gabriel Vicaire et Henri Beauclair.

Exemplaire truffé de quatre documents autographes suivants :

1. L.a.s. de Gabriel Vicaire à [Verlaine], 2 pp., sur un double feuillet in-12. Il lui demande de recopier pour Mme Pépin, nom ridicule mais charmante dame, le célèbre poème de "Clair de Lune", dont il joint la copie au second feuillet.

2. L.a.s. de Henri Beauclair à Vanier, Lisieux, 4/4/1884, 1 p. in-8 sur papier quadrillé, à propos de L'Éternelle chanson, publiée par Vanier en 1884. "Je viens de recevoir la douzaine de plaquettes. C'est imprimé et présenté d'une façon charmante et je vous remercie avec effusion. Vous êtes un éditeur paternel [...]".

3. L.a.s. de Henri Beauclair à l'imprimeur Léo Trézenick, 1 p. in-12 sur papier quadrillé, à propos de la seconde édition des Déliquescences avec préface. "Ayez donc l'obligeance de prévenir [biffé] dire à Vanier aujourd'hui, que vous avez la préface. Elle est un peu longue, mais il faut que telle quelle elle passe. Vicaire y tient. De plus je m'arrangerai avec Vanier s'il trouve que cela fera trop de frais. [...]."

4. L.a.s. de Henri Beauclair à Vanier, Lisieux, 14/5/1886, 1 p. in-8 sur papier à en-tête imprimé de La Petite Presse. "Vicaire ne veut pas que Floupette soit réimprimé. Je n'y tenais moi-même que pour le peu d'argent que cela aurait pu rapporter. Ainsi donc, rien de fait. [...]".

3 000 €